La vie en Bretagne

La vie en Bretagne


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

John Edward Bowle, l'auteur de Henri VIII (1964) affirme que le jeune Henry Tudor a profité de sa vie en France : "Henry Tudor... des fortunes Tudor. Sans la soif de sang pure de ses contemporains, il avait un esprit sardonique. (5)

Le roi Louis XI de France a accepté la demande d'Édouard d'essayer de capturer Henri. Cependant, cela s'est soldé par un échec lorsqu'il a été mis en asile par un groupe de nobles bretons en Bretagne. A la mort d'Edouard IV en 1483, ses jeunes fils, Edward et Richard, sont usurpés par leur oncle, Richard, duc de Gloucester. Il se proclama Richard III et emprisonna les Princes dans la Tour, où, presque certainement, il les fit assassiner.

Henry Tudor, en tant que chef de la maison de Lancastre, prétendait maintenant devenir roi. Margaret Beaufort a commencé à comploter avec divers autres adversaires de Richard, pour placer son fils sur le trône. (6) Des négociations eurent lieu et en décembre 1483, Henri prêta serment en la cathédrale de Rennes d'épouser Elisabeth d'York s'il parvenait à se faire roi d'Angleterre. (7)

Les régents du jeune roi Charles VIII virent l'avantage de soutenir Henri Tudor contre Richard III et lui fournirent de l'argent, des navires et des hommes pour briguer la couronne. En août 1485, Henry arriva au Pays de Galles avec 2 000 de ses partisans. Il a également amené avec lui plus de 1 800 mercenaires recrutés dans les prisons françaises. Pendant son séjour au Pays de Galles, Henry a également persuadé de nombreux archers habiles de se joindre à lui dans son combat contre Richard. Au moment où Henry Tudor atteignit l'Angleterre, la taille de son armée était passée à 5 000 hommes. (8)


Prendre soin de Britney Spears : la séquence choquante d'événements qui ont mené à sa décennie de conservatoire

MediaPunch/REX/Shutterstock

Britney Spears a dépensé 570 $ en essence en 2010. Elle a vendu une Ferrari de 8 ans pour 78 000 $ en 2012. Elle a dépensé 31 000 $ pour ses chiens en 2013. Target a reçu 5 500 $ d'elle en 2014. En 2016, elle s'est offerte 120 000 $ en massages, ongles soins et autres services de toilettage.

Il y a une raison pour laquelle nous savons tout cela, une raison pour laquelle ses factures détaillées (sinon les reçus détaillés eux-mêmes, merde) sont de notoriété publique.

Au cours de la dernière décennie, les finances de Britney Jean Spears, de ses achats les plus extravagants et ses contrats à huit chiffres à ses voyages au magasin 99 Cent, ont été sous le contrôle d'une tutelle supervisée par son père, Jamie Spears, et l'avocat Andrew M. Wallet. Les messieurs ont été installés en tant que co-conservateurs de la succession de Britney - et mis en charge au moment de ses soins médicaux, de la surveillance de sa carrière et de toute transaction monétaire - par un juge à la suite de ses doubles hospitalisations d'urgence en janvier 2008.

Ces jours-ci, avec Spears une fois de plus une présence scénique radieuse qui vient de terminer une résidence à Las Vegas très réussie et prendra le spectacle en tournée cet été, sans parler d'une mère de deux préadolescents qui les transporte à l'école et au football. la pratique et la plage, c'est facile d'oublier ça, techniquement, la femme de 36 ans n'est toujours pas en charge de ses propres affaires.

Non pas que Britney, 24 ans, était très occupée à rédiger des chèques et à se pencher sur des contrats et des documents juridiques. Elle avait des gens pour ça, et aurait continué à avoir des gens pour ça, comme presque toutes les grandes stars le font.

À présent, Spears est de retour dans le jeu depuis bien plus longtemps qu'elle ne l'a jamais été, mais cela reste sa tutelle qui paie les personnes qui s'occupent des affaires. Par exemple, c'est Jamie qui aurait demandé à voir son ex-gendre Kevin Federline's déclarations de revenus pour voir si la demande d'augmentation de la pension alimentaire pour enfants de 20 000 $ par mois qu'il reçoit de Spears est valide.

Il y a eu plusieurs fois au cours des années où il semblait que la fin de cet arrangement était proche, mais le statu quo est resté, peut-être par commodité, sûrement par prudence, et aussi parce que ces choses demandent certains efforts pour sortir de cela. personne n'a encore ressenti l'urgence d'entreprendre. Quelles que soient les raisons, cela ne s'est certainement pas fait sentir. nécessaire. Au moins pour les observateurs occasionnels. Mais les observateurs officiels sont peut-être sur le point d'intervenir pour la première fois depuis un certain temps.

Une source raconte Nous hebdomadaire que Jamie, qui a maintenant 65 ans, consulte activement l'équipe médicale de Britney pour déterminer s'il s'agit de la tutelle de Britney. devrait enfin prendre fin."

Même avec le recul, la trajectoire exacte du déclin de Spears est difficile à cerner, car ce n'est pas comme si se raser la tête devant les paparazzi en février 2007 - aussi inoubliable que cela ait été - était la première chose imprévisible ou discutable. elle l'avait fait dans l'année (ou cinq ans) qui avait précédé le moment fatidique où Spears était jugée légalement incapable de prendre soin d'elle-même. Si sauter des sous-vêtements, trop faire la fête ou se marier trop hâtivement étaient autant de sujets d'inquiétude, la moitié d'Hollywood serait déclarée inapte au travail.

"Il est clair qu'elle ne travaillait pas avec elle dans le contrôle du navire", a rappelé Peter Katsis, membre de son équipe de direction en 2007, au New York Times en 2016. "C'était bouleversant pour elle quand elle est devenue majeure."

Mais Britney Spears a également passé des années à être indiscernable - en termes de comportement - d'innombrables autres jeunes célébrités.

Tendances Histoires

Jamie Lynn Spears brise le silence sur l'audience de conservation de Britney

Pourquoi Khloe Kardashian et Tristan Thompson Split est "déchirant"

Kim Kardashian à Rome : dans son escapade italienne

En 1999, alors qu'elle n'avait que 17 ans, elle démentait les rumeurs selon lesquelles elle était impliquée dans Justin Timberlake (ou Nick Carter, ou n'importe qui d'autre dans son royaume de pop-star), racontant Pierre roulante elle était entièrement concentrée sur le travail et n'avait "aucun sentiment".

Les personnes dans son orbite ont décrit une jeune femme qui était motivée, terre-à-terre et décisive, avec une tendance à se travailler trop dur. Elle était en déplacement mais est restée proche de Jamie, maman Lynne Spears, frère Bryan, sœur Jamie Lynn et ses racines louisianaises, et a maintenu un cercle intime très uni.

Encore seulement 18 ans, a-t-elle dit RS en 2000, "Cela me fait du bien quand les gens réalisent que je ne suis qu'un enfant, parce que les gens attendent tellement de moi en ce moment."

Si elle ne le savait pas déjà, elle découvrirait bientôt qu'il était presque impossible de mettre un plafond à ce qu'on attendait d'elle - de la part des fans, de ceux qui sont entrés et sortis de sa vie à la recherche de quelque chose, et de ceux qui étaient dans le business de Britney, des maisons de disques aux marchandiseurs en passant par les paparazzi.

"Quand je regarde Britney, je vois à la fois une femme et une fille", a déclaré Lynne Spears Pierre roulante. "Quand elle rentre à la maison, la nuit, elle dort avec moi. Elle a sa propre chambre, mais elle veut coucher avec moi. C'est une petite fille. Mais ensuite, je l'entends au téléphone avec son entreprise, et elle est une telle maîtresse de tâche. »

Spears a toujours insisté sur le fait qu'elle et Timberlake n'étaient pas un petit ami et une petite amie. "Nous nous connectons de temps en temps, et nous parlerons. Nous sommes plus proches que moi et Lance et Joey et les autres gars du groupe. Justin et moi sommes plus proches, juste parce que nous nous connaissons depuis toujours", a-t-elle déclaré. "Nous parlons tout le temps, mais nous ne sommes ni petit-ami ni petite-amie. Nous traînons juste."

Ils sortaient ensemble, cependant, et en 2001, ils étaient les couple chaud - et parfaitement au grand jour à ce sujet, avec leur denim de la tête aux pieds et d'autres caractéristiques d'un duo pour le gagner. "Quand les gens deviennent trop personnels, cela me dérange", a admis Spears à Pierre roulante Cet été. "Mais je n'ai pas du tout honte de dire que je l'aime du fond du cœur. En ce qui concerne l'amour, avec lui, trop ne suffit pas. Il est tout."

Et puis ils se sont séparés, écrasant exponentiellement plus de cœurs que le leur et provoquant d'innombrables théories du complot dont l'un d'eux était le vrai coupable. Britney a-t-elle vraiment brisé le cœur de Justin, inspirant "Cry Me a River", ou était-il incapable de gérer sa carrière en flèche, comme le film Lifetime Britney pour toujours suggéré?

Cependant, cela a baissé, peu importe ce qui a conduit au "temps de douleur", JT a persisté à faire référence à plusieurs reprises, ce n'était pas seulement un événement qui a changé la vie d'une génération de fans.

Leon Gladstone, un avocat défendant les parents de Britney dans un procès en diffamation en 2012 (plus tard rejeté) intenté par Sam Lutfi (responsable de Spears pendant ses jours les plus difficiles), a déclaré que Jamie et Lynne avaient remarqué un changement chez leur fille après elle et Timberlake ont rompu.

Et il semblait qu'en 2002 Spears avait – sinon « grandi » du jour au lendemain exactement – ​​alors avait certainement décidé qu'elle n'était plus cette fille que vous pensiez connaître.

En octobre 2002, un seul Spears a dit Pierre roulante qu'elle se sentait " changée " et qu'elle en avait marre d'être dans la bulle de la princesse pop soigneusement gardée et étroitement surveillée. (Ses parents avaient également divorcé récemment.)

". et c'est pourquoi ce temps est si important pour moi - être capable de pomper mon propre gaz et que personne ne le fasse pour moi. C'est comme, "Non, tu n'es pas obligé d'aller me chercher un Starbucks. Laisse-moi aller le chercher moi-même.' Je sors de ma chambre d'hôtel tout le temps juste pour avoir ce sentiment de liberté. solitaire.

En 2012, Gladstone a déclaré devant le tribunal que Spears, une décennie auparavant, était devenue déprimée et avait agi - et pendant des années, son comportement n'a fait que s'éloigner davantage de son caractère, de son mariage de 55 heures avec son ami d'enfance Jason Alexander en janvier 2004 à la parade nuptiale qui l'a amenée à se marier Kevin Federline en septembre 2004.

Son temps avec Federline était en fait considéré comme une période relativement calme dans la tempête, alors que Spears accueillait son fils Sean en 2005 puis fils Jayden en 2006, et ils restent les amours de sa vie. Mais quelques semaines après avoir demandé le divorce en novembre 2006, Spears s'est lancé dans une période d'autodestruction très visible.

En février 2007, elle s'est envolée pour Antigua pour suivre une cure de désintoxication à Eric Clapton's Crossroads Center mais est rentré à L.A. à peine 24 heures plus tard. "La première chose qu'elle a faite a été d'essayer de rendre visite à ses enfants", a déclaré une source à l'époque. "Mais quand elle a essayé de les voir, on lui a dit qu'elle devait d'abord obtenir de l'aide. Elle l'a en quelque sorte perdu."

C'est alors qu'elle a décidé de se dépouiller publiquement de ses cheveux, conduisant son escorte de paparazzi omniprésente dans un salon de la vallée de San Fernando et faisant bourdonner ses mèches en grosses touffes choquantes, un gros majeur pour tous ceux qui regardaient alors et tous ceux qui voulaient lire à ce sujet en quelques heures.

La semaine suivante, elle s'est rendue au centre de traitement Promises préféré des célébrités à Malibu, mais ce séjour a également duré à peine une journée.

"Tous les membres de la famille pleurent et sont hors d'eux", a déclaré un ami proche de la famille à E! Nouvelles à l'époque. "Dire que la famille est dévastée est au-delà d'un euphémisme. Personne ne sait quoi faire."

Deux jours plus tard, le 22 février 2007, Spears est revenu à Promises et est resté un mois.

À l'époque, son divorce avec Federline était toujours en cours et Spears avait la garde de Sean et Jayden, tandis que K-Fed avait des droits de visite. La réussite de son programme à Promises était de bon augure pour ses futures négociations sur la garde. Spears se préparait également à la sortie de son premier nouvel album en quatre ans, coupure électrique.

Ils ont accepté la garde partagée et un juge a finalement approuvé leur divorce en juillet.

Mais en août, Spears a été citée pour délit de fuite pour avoir prétendument quitté les lieux d'un accident mineur et conduit sans permis valide, puis a été aperçue en train de conduire quand même avec ses garçons dans la voiture.

En septembre, Spears n'aurait pas dupé qui que ce soit en lui faisant croire que tout allait bien de son côté.

Une ordonnance du tribunal de commencer à subir des tests de dépistage de drogue au hasard deux fois par semaine afin de maintenir la garde à vue a suscité l'espoir parmi son entourage qu'elle retournerait en cure de désintoxication. Le commissaire de la Cour supérieure de Los Angeles (maintenant le juge) Scott Gordon a déterminé que Spears était toujours impliqué dans "l'utilisation habituelle, fréquente et continue de substances contrôlées".

Mais le 1er octobre, Gordon a accordé à Federline la garde physique exclusive de Sean et Jayden.

Dans une interview sur Ryan SeacrestL'émission de radio du 31 octobre Spears a reconnu qu'elle ne pouvait pas vraiment contrôler la couverture médiatique de son sort. "Comme je l'ai dit, les gens disent ce qu'ils veulent et font ce qu'ils font", a-t-elle déclaré. "C'est triste à quel point notre monde peut être cruel. En fin de compte, vous devez juste savoir dans votre cœur que vous faites de votre mieux.

Elle a cependant commencé à déconner avec les médias. Sachant qu'ils étaient là-bas, à l'attendre, Spears quittait sa maison au milieu de la nuit pour se rendre à CVS ou pour pomper de l'essence. Elle portait des perruques. Gladstone dira plus tard au tribunal que Jamie Spears étudiait déjà la possibilité d'une tutelle, ils étaient tellement inquiets pour le bien-être de Britney.

Selon la procédure judiciaire Lutfi-Spears 2012, en janvier 2008, Britney a pris "la totalité ou la plupart" de 30 comprimés d'amphétamines sur ordonnance sur une période de 36 heures. Elle s'est ensuite enfermée dans la salle de bain avec Jayden et a refusé de remettre l'enfant à Federline, après quoi une ambulance a été appelée et Britney a été hospitalisée au centre médical de l'UCLA aux petites heures du 4 janvier 2008. Détention psychiatrique de 72 heures (un 5150, ce qui signifie qu'elle était considérée comme un [danger potentiel pour elle-même ou pour les autres) mais libérée juste après 24 heures, mais pas avant que le Dr. Phil McGraw lui a rendu visite et a déterminé qu'elle avait "un besoin urgent d'une intervention médicale et psychologique".

Le 30 janvier, les autorités ont de nouveau été appelées à la maison de Spears, par son psychiatre, et les premiers intervenants sont descendus. Pendant ce temps, le moulin à rumeurs est passé à la vitesse supérieure en se demandant ce qui se passait derrière des portes closes.

Spears a de nouveau été admis à l'hôpital le matin du 31 janvier et une fois de plus mis en attente de 5150. Le lendemain, 1er février 2008, un juge a nommé Jamie co-conservateur temporaire des affaires de Britney. Elle résisterait au mouvement, engageant son propre avocat (puis étant jugée inapte à choisir son propre avocat, bien qu'elle ait été nommée avocate) pour essayer de le combattre, mais finalement l'arrangement est resté. Et à la fin, il était plus important pour Spears de prouver qu'elle ne se souciait que de s'améliorer pour pouvoir être avec ses enfants.

En octobre 2008, toutes les parties ont convenu de rendre la tutelle permanente, même si cela mettrait un frein à presque tout ce que Spears voulait faire – que ce soit partir en tournée, investir dans une entreprise ou se marier – à l'avenir.


La vie après le verrouillage : le passé criminel de Brittany Dodd Santiago

Tous La vie après le verrouillage d'anciens détenus comme Brittany Dodd ont des antécédents criminels. Mais, certaines feuilles de rap sont plus longues et plus violentes que d'autres. C'est certainement le cas de la Bretagne Santiago. Alors qu'elle a changé sa vie depuis son passage derrière les barreaux, son casier judiciaire montre une poignée d'infractions violentes. Certains La vie après le verrouillage les observateurs se demandent si Brittany Dodd dira tout dans son tout nouveau livre.

Le 25 mars 2016, Brittany Dodd a tenté de voler un ordinateur portable avec un ex-petit ami. Cela a donné lieu à une fusillade. Pendant ce temps, les archives montrent qu'elle a encouragé son ex-petit ami à saisir l'ordinateur pendant qu'elle s'enfuyait. Tout cela s'est déroulé pendant que la victime saignait de la blessure par balle.

Puis, le 30 mars 2016, il y a eu un deuxième crime violent. Cette fois, il s'agissait d'enlèvements, d'agressions et de vols. Après avoir kidnappé la victime, le La vie après le verrouillage la célébrité a aidé à battre l'homme et à voler sa voiture selon les rapports. Brittany Dodd s'est également enfuie avec d'autres effets personnels.

Les rapports de police ont conclu qu'elle avait comploté pour commettre ces crimes. Et, elle a été arrêtée à la suite du deuxième.


La frange celtique : l'hégémonie bretonne sur la Bretagne

La Bretagne, une région de France, est une partie importante du discours celtique, étant une région doublement marginalisée. (Image : DaLiu/Shutterstock)

La frange de la frange du monde celtique

La catégorisation « la frange de la frange » est peut-être l'une des meilleures façons de décrire la position occupée par certaines régions du monde celtique, une position qui a été obtenue à la suite d'une série de facteurs.

La frange celtique est née lorsque les langues celtiques ont commencé à être progressivement remplacées par le latin et, dans certaines régions, à nouveau remplacées par l'anglais, amené par les migrants anglo-saxons.

Plus tard, vers le XIXe siècle, lorsqu'il y a eu un regain d'intérêt pour le monde celtique, en particulier au Pays de Galles, en Irlande et en Écosse, ces régions ont commencé à défendre fièrement leur héritage celtique. L'ouest de la Grande-Bretagne et de l'Irlande sont devenus cumulativement le « noyau celtique ». Ironiquement, c'étaient toutes des régions où l'anglais, par imposition, était devenu la langue dominante, et où toutes les régions étaient gouvernées par une puissance commune, l'Angleterre. Les Celtes de ces régions formaient donc une parenté basée sur l'idée de la frange celtique et de leur oppression par les Anglais, et, ironiquement, les discussions sur ces sujets étaient en anglais.

En raison de cette parenté, des régions comme la Bretagne en France et la Galice en Espagne ont été à nouveau marginalisées. Ils ne parlaient pas la langue du monde celtique « mainstream », de sorte qu'ils ont fini par faire non seulement partie de la frange celtique, mais aussi qu'ils ont dû s'allonger en marge de la frange et travailler dur pour être accepté comme faisant partie du monde celtique moderne.

L'histoire de la Bretagne

A l'époque romaine, la région aujourd'hui appelée Bretagne s'appelait Armorique ("au bord de la mer" en gaulois, la langue celtique parlée à l'époque). Aussi longtemps que des documents écrits existent, la Bretagne s'est avérée être une région de langue celtique.

La Bretagne avait également une riche histoire bien avant même le développement des langues celtiques. C'est, par exemple, l'une des zones de la côte atlantique européenne avec le plus grand nombre de monolithes, qui ont commencé à apparaître vers 3000 avant JC. et se trouvent sur toute la côte atlantique en Grande-Bretagne, en Irlande et, peut-être en plus grande densité, en Bretagne.

Bien que les monolithes les plus populaires se trouvent à Stonehenge, en Angleterre, la région de la Bretagne dans l'ouest de la France a peut-être la plus forte concentration de monolithes en Europe.
(Image : Pete Stuart/Shutterstock)

Les monolithes sont également révélateurs de la prospérité possible des sociétés le long de la côte atlantique, peut-être en raison d'un commerce maritime important.

Incidemment, alors que l'érection des monolithes n'avait rien à voir avec les Celtes, les pierres ont joué un rôle important dans la culture des derniers Bretons.

Avec l'avènement du premier millénaire avant notre ère, la prospérité de la Bretagne semble s'être dissipée. Vers 500 av. Paradoxalement, la Bretagne souffrait parce que les régions orientales se portaient très bien, car le commerce qui s'était déplacé d'est en ouest avait maintenant commencé à se déplacer du nord au sud, de la Méditerranée jusqu'en longeant le Rhône. Cependant, l'économie semble avoir repris dans les siècles qui ont précédé la conquête romaine, lorsque de plus en plus de terres ont commencé à être amenées à la civilisation.

La Bretagne était également en train de changer politiquement à l'époque. Où le IIe siècle av. a vu la frappe de pièces de monnaie par les trois tribus les plus importantes de la région, les Veneti, les Riedones et les Namnetes (les tribus qui ont plus tard prêté leurs noms aux trois plus importantes villes bretonnes, Vannes, Rennes et Nantes), par le Au Ier siècle av.

Ceci est une transcription de la série de vidéos Le monde celtique. Regardez-le maintenant, sur Wondrium.

Changements politiques en Bretagne

Lorsque César est arrivé au pouvoir, le peuple gaulois était divisé en factions pour savoir si son règne conduirait à la domination ou à la prospérité de la région.
(Image : Gilmanshin/Shutterstock)

Pendant le règne de César, diverses tribus gauloises ont habité la Bretagne. Au sein des tribus armoricaines, il y avait des luttes de factions sur la politique envers Rome : certains pensaient que le commerce romain serait bon pour l'Armorique, tandis que d'autres pensaient qu'il pouvait conduire à la domination de César. Les deux parties avaient en partie raison. Au moment de la conquête des Gaules par César dans les années 50 av. J.-C., l'Armorique est en pleine guerre. Plus tard, des soldats armoricains ont été enrôlés comme aides du chef gaulois Vercingétorix contre César. Mais, après la victoire de César, l'Armorique a connu plus de quatre siècles de domination romaine assez prospère.

Cela signifiait un développement massif des infrastructures par les Romains, qui ont construit d'énormes réseaux routiers, des établissements urbains et des forteresses, sur le dos des compétences d'ingénierie romaines. Même à l'apogée de la domination romaine en Gaule, elle était pleine de gaulois, dont certains étaient bilingues en latin. La Bretagne, à ce stade, n'était pas trop différente du reste de la Gaule sous domination romaine.

Au début du Ve siècle après JC, la puissance romaine dans le nord-ouest de l'Europe a commencé à décliner. Les gens du sud-ouest de la Grande-Bretagne ont commencé à migrer vers la Bretagne depuis les régions maintenant appelées Cornouailles et Devon. Cela a continué jusqu'au VIe siècle en fait, c'est cette migration qui a donné son nom à la Bretagne. Ces migrants ont alors établi une domination sur la région. Bien que les immigrés ne soient pas majoritaires, le fait que leur langue soit dotée d'un grand prestige culturel fait qu'elle s'impose progressivement en Bretagne. Cette langue est, en fait, ce qui a maintenu les liens culturels entre les deux terres, et c'est pourquoi le cornique et le breton sont encore très similaires, ils n'ont commencé à diverger sérieusement que vers l'an 1000 après JC.

Contrôle normand sur la Bretagne

L'hégémonie bretonne sur la péninsule armoricaine s'est poursuivie vers l'est jusqu'en France jusqu'au Xe siècle, lorsque l'arrivée des nouveaux venus scandinaves, les Normands, a stoppé leur avancée.

C'est après cela que les Normands et les Bretons commencèrent à s'engager dans une série de batailles pour le contrôle de la région, la Bretagne se retrouvant finalement sous contrôle normand. Même si la Bretagne a conservé son propre duc, il a combattu aux côtés du duc Guillaume de Normandie, en tant que partenaire junior, presque sous sa tutelle. La Bretagne, sous contrôle normand, a joué un rôle important dans les luttes de pouvoir de l'ouest de la France au XIIe siècle.

En 1202, la Bretagne retrouve son autonomie au sein de la France, et les Bretons s'accrochent fermement à la liberté de deux puissants suzerains : la France et l'Angleterre. Ils ont réussi à conserver cette autonomie jusqu'au XVe siècle, lorsque la duchesse de Bretagne a dû épouser successivement deux rois de France, cimentant ainsi l'incorporation de la Bretagne dans l'empire français.

Même si l'autonomie politique bretonne a pris fin, la langue a survécu et était en fait la plus parlée des langues celtiques jusqu'à récemment. Maintenant, cependant, le gallois a dépassé le breton en termes de nombre de locuteurs actifs. De nombreux aspects de la culture bretonne, cependant, survivent encore, y compris la musique. Forgé et affiné face à une forte réaction du gouvernement central français, cette survie témoigne de la force de l'identité bretonne.

Questions fréquentes sur les Bretons en Bretagne

Au Ve siècle après J.-C., il y a eu beaucoup de migrations des îles britanniques vers la terre qui s'appelait alors l'Armorique. Ces habitants ont repris la culture et la langue de la terre, et la terre, par conséquent, a commencé à être appelée Bretagne, ou «Little Britain», pour la distinguer des îles britanniques.

Vers le IIe siècle av. Les trois tribus importantes de la région, les Veneti, les Riedones et les Namnetes, commencèrent à frapper leurs propres pièces et à développer le commerce. ils prêtèrent plus tard leurs noms aux trois villes importantes qui se formèrent ainsi en Bretagne, Vannes, Rennes et Nantes.

La domination romaine en Bretagne a rencontré les mêmes controverses qu'ailleurs en Gaule : alors que certains pensaient que la domination se terminerait par la domination de César sur la région, d'autres pensaient que cela entraînerait la prospérité de la Bretagne.


Femmes d'Histoire : La Lionne de Bretagne

Quand les gens pensent aux pirates, certains imaginent les hommes cape et cape suspendus à des cordes, des voiliers, volant de l'or et des bijoux sur autant de navires sans méfiance que possible, tout en pillant les villages balnéaires pendant leur séjour à terre. D'autres personnes se souviendront peut-être de personnages légendaires tels que Barbe Noire ou le charismatique capitaine Jack Sparrow des films pirates des Caraïbes franchise de cinéma. Qu'il s'agisse de la version hollywoodienne d'un pirate/patriote aimant s'amuser comme certains l'ont dit, ou du « Fléau de la mer », comme l'étaient la plupart des pirates, peu de gens imagineraient une femme dans le rôle.

Quand les gens pensent aux femmes, en particulier aux femmes pendant la période des années 1300, ils imaginent généralement une image des servantes, dans les pubs / bars près du front de mer, les femmes nobles, passant leur temps, ou simplement des femmes ordinaires prenant soin de leur famille et ménages. Très peu de gens à l'époque et même maintenant, penseraient aux femmes comme des pirates. Les rôles des femmes et leurs droits étaient très restreints, et elles étaient fondamentalement sous la domination du mâle (père, mari, frère, etc.) qui était sa famille.

En réalité, les femmes faisaient partie des pirates les plus redoutés. Parmi les plus notoires, citons Ching Shih, une prostituée chinoise devenue pirate qui a repris la flotte de son défunt mari et l'a étendue à 1 800 voiliers avec 70 000 à 80 000 hommes sous son commandement, ou la féroce Anne Bonny, une Irlandaise, et sa bonne amie et complice, Mary Read, une Anglaise, qui a navigué sur le Vengeance avec Calico Jack Rackham comme capitaine.

Parmi toutes les femmes pirates légendaires au fil des ans, une femme qui ne semblait pas être reconnue pour ses exploits en tant que pirate était Jeanne de Clisson, autrement connue sous le nom de Lionne de Bretagne. Son histoire est une histoire d'amour, de trahison et de vengeance. Elle finit par être l'une des figures les plus redoutées dans toute la France, pendant treize ans pendant la guerre de Cent Ans.

La Lionne de Bretagne est née Jeanne Louise de Belleville, Dame de Montaigu, une noble à Belleville-sur-Vie, France, en l'an 1300, Jeanne Louise a vécu une vie de luxe, avec son riche père Maurice IV, qui était un très noble influent de Montaigu, et sa mère Letice de Parthenay.

Elle a épousé son premier mari, Geoffrey de Châteaubriant, à l'âge de douze ans. Jeanne et son mari ont eu deux enfants alors qu'ils étaient ensemble. Malheureusement, en 1326 Châteaubriant mourut. Son fils Geoffrey IX a hérité des domaines de son père et du titre de baron. Jeanne se remarie avec Olivier III de Clisson.

Jeanne et Oliver étaient mariés et ont eu cinq enfants pendant leur séjour ensemble. Ils vivaient en Bretagne, qui étaient des terres importantes dans la guerre entre l'Angleterre et la France. Oliver et Jeanne étaient très puissants et riches, ce qui a incité Charles de Blois à demander de l'aide pour défendre Britton contre les forces anglaises. Oliver s'était battu et était toujours fidèle au roi de France Philippe VI,

Oliver a été capturé par les Britanniques et retenu captif, jusqu'à ce que l'échange de rançon/prisonnier se produise. Bien qu'Oliver ait loyalement servi la France et combattu les Anglais, Charles de Blois, avec qui Oliver avait combattu pendant les batailles, a commencé à soupçonner qu'Oliver l'avait trahi et travaillait avec les Anglais. C'est parce que Charles a estimé que la rançon demandée pour son ami était trop faible.

Le roi Philippe VI suivit les conseils de de Blois et fit arrêter Oliver et le conduire à Paris pour être jugé pour trahison. Oliver de Clisson a été reconnu coupable des accusations et condamné à mort. Il a été décapité pour ses crimes supposés et sa tête a été envoyée à Nantes et placée sur un poteau pour être exposée à l'extérieur du château Bouffay. L'exposition du corps de cette manière était réservée aux criminels des classes inférieures. Ces actions ont choqué de nombreux nobles en raison du fait que la preuve de sa culpabilité n'a pas été produite dans sa piste.

Jeanne était furieuse de l'exécution de son mari bien-aimé. C'est alors qu'elle entreprend de se venger de Charles de Blois et du roi Philippe VI pour avoir exécuté son mari.

La première chose que Jeanne a faite a été de vendre autant que possible les biens et les biens de son défunt mari avant qu'ils ne soient confisqués par le roi. Elle a ensuite embauché des hommes fidèles à son mari et a attaqué les forces françaises en Bretagne. Le premier à tomber sous son attaque fut la garnison de Château-Thébaud, au sud-est de Nantes, un poste qui était autrefois sous le contrôle de son mari Oliver. Elle aurait également attaqué un château occupé par Galois de Latteuse, un capitaine français sous Charles de Blois. Elle s'enfuit en Angleterre et obtient l'asile du roi Édouard III.

Avec l'argent qu'elle avait et l'aide d'Edouard III. Jeanne a acheté trois navires de guerre. Elle a fait peindre ses navires en noir de jais et a fait teinter les voiles en rouge pour intimider ses ennemis. Les gens ont commencé à appeler ses navires la Flotte Noire.

Après avoir équipé les navires, Jeanne s'embarqua pour la Manche. Son objectif était de terroriser tous les navires français qui naviguaient dans ces eaux, et c'est exactement ce qu'elle a fait. Jeanne est devenue impitoyable envers les Français qu'elle a capturés. Sa méchanceté lui a valu le titre de La Lionne de Bretagne.

Elle attaquerait tous les navires français dans la Manche, ciblant les navires appartenant au roi Philippe VI ou à une autre noblesse française qui n'a pas défendu son mari, et tuerait tous sauf deux ou trois des membres d'équipage, leur laissant leur liberté afin de répandre le mot que la Lionne de Bretagne avait encore frappé.

Beaucoup de gens pensaient que Jeanne prenait plaisir à décapiter personnellement tous les nobles français à bord des navires qu'elle attaquait, pour se venger de ce qui était arrivé à son mari, mais il n'y a aucune preuve définitive que cela soit vrai. Cela aurait pu être juste un autre stratagème pour exagérer sa légende par les quelques marins qui ont survécu à l'une de ses attaques.

En 1343, Jeanne est déclarée traîtresse à la France. Jeanne a également fourni les troupes anglaises avec ses navires. En 1346, elle utilise ses navires pour ravitailler les Anglais lors de la bataille de Crécy, dans le nord de la France. Pendant treize ans, la Lionne de Bretagne a régné sur la Manche, terrorisant les navires français, même après la mort du roi Philippe VI en 1350.

Lorsque ses jours de piraterie ont finalement pris fin, ce n'était pas à cause d'une bataille perdue ou d'une capture, mais plutôt à cause de l'amour. La Lionne de Bretagne est tombée amoureuse du lieutenant du roi anglais Edward III, Sir Walter Brentley. They got married in the year 1356 and retired to live a quiet life in the castle Hennebont in France where she died three years later in 1359.

Despite her decade long reign on the water, Jeanne never got revenge on Charles de Blois for the death of her second husband. He died in a battle in the year 1364 and was later canonized as a saint in the Catholic Church.

Certain things about Jeanne de Clisson may have been exaggerated over time, but one thing for sure, the Lioness of Brittany was not a “damsel in distress” as many people viewed women of that time.

Jeanne did not set out to become an English Ally, or one of the most feared pirates of her time. This was the farthest thing from her mind while she lived a life of peace and luxury, until, circumstances forced her to change. She was devastated by the loss of her husband, and the father of her children. Instead of retreating into deep mourning like most noble born women of the time would have done, she formulated a great plan for revenge against the French king and succeeded. Jeanne de Clisson was a powerful woman, just like many others throughout history who have become a blip on the pages of history and almost forgotten. Let’s not forget the women of history.


Must-Try Gastronomy in Brittany

Over the centuries, France has become known both for the exquisite fine wine produced there and the indulgent and unique cuisines found throughout the country. The beautiful region of Brittany is no exception to this, boasting a decadent list of local delicacies that draw residents and tourists alike to delight in the unique tastes of the area. In fact, whether you've got an experienced palate for gastronomy or simply enjoy trying new things, tasting the food in France is as much a part of the experience as visiting the Louvre or snapping pictures of the Eiffel Tower. If you're planning a visit to the Brittany region, here are five foods to take note of and add to your must-try list.


Moules Marinières

This authentic seafood dish has been a popular one in Brittany for many years, and can easily be found on the menu of just about any restaurant throughout the region. It is prepared with specially cultivated mussels which are small, yet incredibly fleshy and rich in flavor. The shellfish are cooked in a concoction of French white wine, parsley and shallots. The resulting mouthwatering dish is then served in bowls or pots (depending on the amount you order), and paired with a delicious Muscadet wine. Your taste buds will think they've died and gone to gastronomy heaven!

Kouign Amann

This delicious Brittany dessert, sometimes called a French Butter Cake, is as rich with flavor as it is with decadent ingredients. Kouign Amann is a round cake that is made with bread dough, but features layers of butter and sugar folded in. The cake is then baked slowly, which allows the dough to puff up and the sugar to caramelize. The result is similar to a puff pastry, only with fewer layers. It is believed that this incredible treat was discovered by mistake, the result of a failed batch of bread paste. Whatever its origins, Kouign Amann is an absolutely delectable way to finish a meal, especially when it's paired with a glass of local Brandy. Just be sure to save room - it's quite filling!

When it comes to old fashioned and traditional fare, Far Breton is likely to appear at the top of the list. This dense pudding dish dates back to the 18th century, but it is still widely celebrated as a dessert for family events, holidays and other celebrations. This tasty French custard tart is typically filled with prunes or raisins, and although it's been adopted and is widely enjoyed throughout the entire country, its roots are firmly planted in the Brittany region. Far Breton is delicious on its own but is also nicely complemented by fresh cottage cheese or various fruit marmalades.

The gourmet French Galette is often compared to its thinner counterpart, the crêpe. Although they are prepared in a similar fashion, unlike crêpes, Galettes are made from buckwheat and tend to be much thicker and moister. They are essentially buckwheat flour pancakes. Galettes are often garnished with other tasty ingredients such as egg, meat, fish, vegetables, cheese, or fruit. Some are even served wrapped around a hot sausage, similar to a hotdog. Of course, no Galette is complete without a glass of Breton cider to accompany it, which is a delicious sweet sparkling wine made from apple juice.

Cotriade

If you enjoy seafood dishes, a sampling of Cotriade is a must during your visit to Brittany. Cotriade is a savory fish stew which is made using a variety of different types of fish as well as potatoes to make it heartier. Cotriade is sometimes mistakenly compared to bouillabaisse. The main difference between the two is the fact that unlike bouillabaisse, Cotriade does not contain any shellfish. This mouthwatering stew is usually served over a fresh toasted baguette and can be enjoyed widely throughout the Brittany region.

The French region of Brittany is known for many things, from breathtakingly beautiful countryside to spectacular feats of architecture and a unique culture that sets it apart from other regions in the area. Perhaps there's no better way to experience this magnificent region than through your taste buds. These five foods embody the area's rich gastronomy that, like so many other things, is steeped in tradition and rich in both flavor and personality. There's simply no better way to experience this delicious destination!

To learn more about traveling in Brittany, especially by bike, visit Discover France.


Seaside Saint-Malo In Brittany Has A Canadian Connection, A History Of Privateers And Great Food

ST MALO, FRANCE - APRIL 14: (EDITORS NOTE: This image was processed using digital filters) A stormy . [+] sky over St Malo in Brittany on April 14, 2018 in St Malo, France (Photo by Chris Gorman/Getty Images)

If you have wandered through Québec, you will have a sense of Brittany’s Saint-Malo—the cobblestone streets, simple granite façades and a great deal of street life whenever the weather is good. The city actually has a Canadian connection because it was from Saint-Malo that native son Jacques Cartier set sail in 1534 and discovered the Saint Lawrence River and declared the territory “The Country of the Canadas,” after the two Iroquoian names for the settlements of Quebec and Montréal. (The 15th-century Manoir de Limoëlou houses a museum dedicated to the explore and his house is in the Old Town’s Rothéneuf district.)

The French explorer Jacques Cartier (1491-1557) discovering and climbing up the Saint Lawrence River . [+] (near Quebec, Canada) in 1535. Painting by Jean Antoine Theodore Gudin (1802-1880), 1847, 142x266 cm. Versailles Museum, France (Photo by Leemage/Corbis via Getty Images)

Sadly, most of Saint-Malo was destroyed during World War II, both by Allied bombing and, on August 13, 1944, the Germans setting the city on fire, so there is little left untouched by the war. Fortunately most of the city has been rebuilt in the old style, so that everything looks az it once did in the 16 th -19 th centuries. It’s a big tourist town, so many buildings at ground-level house restaurants and boutique, with many outdoor cafes on the plazas. The Musée de la Ville will give you the history of the city, and then you can take a little train around the various neighborhoods, which will give you your bearings for strolling to your heart’s content.

SAINT-MALO, FRANCE - JUNE 02: People are seen out at the beach in the bay of Saint Malo in . [+] Brittany, on June 02, 2020 in Saint-Malo, France. (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)

The residents are quite proud of their heritage as the port of privateers operating out of the Saint-Servan district, and their history is displayed at the 14th-century Tour Solidor, which houses the Museum of Cape Horners. Founded by the Gauls in the 1 st century BC, Saint-Malo became a Roman town, but by the 6 th century the monastic orders settled the city under its patron saint’s name. From 1590 to 1593, Saint-Malo declared itself to be an independent republic, taking the motto "not French, not Breéton, but Malouin." To this day the people called themselves Malouins.

Scottie Pippen And Dave Phinney Join Forces As The New Spirits Dream Team

Butterbean Puree Is The New Hummus, And You Can Make It Yourself

Eating And Drinking My Way Around The Desert In Nevada

The appeal of Saint-Malo, with a population of 50,000, is largely within and without its walls, which serve both as defense and a breakwater, for it is surrounded by the sea and has a good expanse of beaches leading east from the Old Town.

Brasserie du Sillon specializes in the day's catching has a fine regional wine list at moderate . [+] prices.

There are plenty of rooms in good hotels rated three and four stars and, right now, plenty of bargains under $150 a night, including breakfast.

Saint-Malo’s restaurants are as traditional or as modern as you might like. Of the former, Brasserie Le Sillon (3 Chauseée de Sillon), set right beside the glistening sea with a grand panoramic view, is particularly recommended for its seafood. Two wood-paneled dining rooms flank a cordial bar, with very warm lighting, comfortable banquettes, modern art, tilted mirrors and well-set tables. Light jazz plays in the background, and the service staff is exceptionally efficient. The wine list is excellent, especially with regional wines.

We began with a creamy terrine of foie gras with preserves and brioche (€21) and a lovely carpaccio of scallops drizzled with olive oil and lemon (€18). You might order a plâteau of 12 meaty langoustine with pale yellow mayonnaise (€31) or a service of crab, oysters and langoustine for 47.50.There are two pages of fresh shellfish offered and the catch of the day takes up another. Poached salmon (€19) was done as gravlax, while sweetbreads with morels (€29) was a fine, hearty dish. Even more substantial was the oxtail Parmenter, a kind of Bréton shepherd’s pie (€19) topped with a puree of potatoes. The specialty here is lamb cooked for seven hours and served with potatoes and chestnuts (€22). Classic desserts (€7.50) like oeufs à la neige, crêpes and a croquant caramel cake were delicious and not at all heavy. There are prix fixe dinners at remarkable €25 and €37 and €45.

French-style sushi is featured at L'Absinthe within St Malo's Old Town.

Considerably more modern both in décor and cuisine is L’Absinthe (1 Rue d’Orme), located within the city walls on two floors, with romantic dining rooms, one rustic, the other painted a deep red. The service and plate presentations are artful but not fussy, and the wine list is first-rate, with plenty of choices.

Our first courses included an amuse of eggplant and tomato tapenade with a buttery wafer, and ravioli stuffed with vegetables in a flavorful broth. Three raw fishes, two of them smoked, and excellent tuna with an orange sorbet and sashimi of dorade. The cheese selection is outstanding, and a better choice than the lackluster desserts. There are two prix fixe menus, at €29 and €38.

The Old Town of St Malo is alive with cafes and crepereis at night.

Afterwards, we repaired to the grand outdoor plaza where several cafes co-exist, with brisk waiters bringing out Cognac and dessert wines along with steaming café presse and bon bons. We lingered, there was a full moon over the ocean, and everyone around us was smiling until they had to leave.


Places of Interest in Rennes

Museum of Brittany, home to three permanent and two temporary exhibitions all year round.

Les Champs Libres on Place aux Cultures is home to Espace des Sciences, planetarium and library. Citizen’s corner in a quite part of the library has a wide range of international newspapers and magazines for foot sore travellers to relax.

The French parliament building built in the 1600’s is a wonderful example of 17 th century décor. Guided tours, times subject to court sessions, are available daily.

Parc du Thabor Gardens are a heaven of tranquillity in the centre of a vibrant city. The park is spread over 10 hectares and offers a mixture of typical French garden, English garden and Botanical. The perfect place to walk, enjoy nature, trees, fountains and small waterfalls. In June the rose garden is breathtaking.


Individual and Group Contributions

ACADEMIA

Thomas J. Arceneaux, who was Dean Emeritus of the College of Agriculture at the University of Southwestern Louisiana, conducted extensive research in weed control, training numerous Cajun rice and cattle farmers in the process. A descendent of Louis Arceneaux, who was the model for the hero in Longfellow's Evangeline, Arceneaux also designed the Louisiana Cajun flag. Tulane University of Louisiana professor Alcè Fortier was Louisiana's first folklore scholar and one of the founders of the American Folklore Society (AFS). Author of Lâche pas la patate (1976), a book describing Cajun Louisiana life, Revon Reed has also launched a small Cajun newspaper called Mamou Prairie.

Lulu Olivier's traveling "Acadian Exhibit" of Cajun weaving led to the founding of the Council for the Development of French in Louisiana (CODOFIL), and generally fostered Cajun cultural pride.

CULINARY ARTS

Chef Paul Prudhomme's name graces a line of Cajun-style supermarket food, "Chef Paul's."

MUSIC

Dewey Balfa (1927– ), Gladius Thibodeaux, and Louis Vinesse Lejeune performed at the 1964 Newport Folk Festival and inspired a renewed pride in Cajun music. Dennis McGee performed and recorded regularly with black Creole accordionist and singer Amèdè Ardoin in the 1920s and 1930s together they improvised much of what was to become the core repertoire of Cajun music.

SPORTS

Cajun jockeys Kent Desormeaux and Eddie Delahoussaye became famous, as did Ron Guidry, the fastballer who led the New York Yankees to win the 1978 World Series, and that year won the Cy Young Award for his pitching. Guidry's nicknames were "Louisiana Lightnin "' and "The Ragin' Cajun."


Life in Brittany - History

CAJUN ('ka:[email protected]), n. A person of French Canadian descent born or living along the
bayous, marshes, and prairies of southern Louisiana. The word Cajun began in 19th
century Acadie (now Nova Scotia, Canada) when the Acadians began to arrive. Les
French of noble ancestry would say, "les Acadiens", while some referred to the Acadians
as "le 'Cadiens", dropping the "A". Later came the Americans who could not pronounce
"Acadien" or "'Cadien", so the word "Cajun" was born.

The 700,000 Cajuns who live in South Louisiana are descendants of French Canadians. Sur
18,000 French-speaking Catholics inhabitants from Brittany, Poitou, Normandy, and across
France established the French colony of Acadia, now Nova Scotia, Canada. The year was
1604 -- sixteen years before the Mayflower landed at Plymouth Rock, thus establishing one
of the first permanent colonies on the North American continent. By the time the British won
the colony from France in 1713, they had established a thriving, self-sufficient community.

For refusing to pledge allegiance to the British crown, which required renouncing their traditional
Catholic religion for that of the Anglican Church, they were forced from their homes in 1755.
This cruel and tragic event, known as Le Grand D rangement, separated families and forced
people to flee with only the possessions they could carry. Homes and crops were burned by
the British and the Acadians went to sea under dreadful conditions, more than half lost their
lives. This event remains a focal point of Acadian history to this day.

The survivors were scattered along the U.S. eastern seaboard until in 1784, the King of
Spain consented to allow them to settle in South Louisiana. Most followed the path which led
to New Orleans. There they received a hostile greeting from the French aristocracy so they
headed west of the city into unsettled territory. They settled along the bayous of south
central and south western Louisiana where they could live according to their own beliefs and
customs.

For several generations, the Cajuns raised various crops and lived on the bayou
where they fished and trapped. Today, Cajuns are famous for their unique French
dialect (a patois of 18th-century French), their music, their spicy cooking, and for
their ability to live life to its fullest. They continue to preserve their folk customs.
Laissez les Bon Temps Roulez! (Let the good times roll).

Cajun Culture

Experiencing the Cajun culture is like no other. The Acadians of today are a
thrifty, hard-working, fun-loving, devout religious folk. They work and play with
equal enthusiasm.

"Work like hell to make your money, then spend it all having a good time!"
-- from Les Blank's film "Spend It All", Flower Films

One of the largest festivals is old-fashioned Courir du Mardi Gras (Mardi Gras Run),
one of the local traditions that makes Mardi Gras in Cajun Country truly unique. Les
spectacle celebrated in small towns and villages in Acadiana is a favorite of visitors
interested in off-the-beaten-path experiences. With its roots firmly in the medieval
tradition of ceremonial begging, bands of masked and costumed horseback and wagon
riders led by the unmasked "Le Captaine" roam the countryside "begging for ingredients
for their community gumbo. The day's festivities end with a fais-do-do and, of course,
lots of savory gumbo.

In Cajun Country, a week hardly goes by without chants of praise to crawfish,
rice, alligators, cotton, boudin, yams, gumbo and andouille, all the necessities of
bayou life. Within the triangle of Acadiana's 22 parishes, you'll experience the
"joie de vivre" of the Cajun lifestyle. Whether in food, music or fun, the Cajun
tradition continues to live on in the hearts of Cajuns and visitors alike.


Voir la vidéo: #38 - Louis Fouché répond aux 5 questions sur la vie, la mort, Dieu